Des emplois pour aujourd’hui et demain

: Perspectives financières de l’Ontario

L’Ontario est sur la bonne voie pour équilibrer le budget en 2017-2018. Pendant que la province continue d’investir dans les services publics clés sur lesquels comptent les familles, l’Ontario fait des progrès en vue d’éliminer le déficit conformément à son plan en :

  • investissant dans la croissance économique;
  • transformant le gouvernement et en gérant les dépenses de façon responsable;
  • s’attaquant à l’économie souterraine pour faire en sorte que les entreprises paient leur juste part des taxes et impôts.

La province continue de dépasser ses objectifs financiers et est en voie de surpasser ses cibles pour la septième année d’affilée. On prévoit désormais que le déficit de 2015-2016 sera de 5,7 milliards de dollars, soit 2,8 milliards de dollars de moins que les prévisions du budget de 2015 et une amélioration de 4,6 milliards de dollars par rapport au déficit de 2014-2015. Cela représente la plus importante réduction du déficit sur douze mois depuis les cinq dernières années.

Voici quelques changements clés faits aux prévisions pour 2015-2016 :

  • Le total des revenus devrait être de 2,2 milliards de dollars supérieur à ce qui avait été prévu dans le budget de 2015, grâce à des revenus plus élevés générés par l’optimisation des actifs, à la hausse des revenus fiscaux et au rendement général plus solide que prévu des entreprises publiques.
  • Le total des charges devrait être de 0,2 milliard de dollars supérieur aux prévisions du budget de 2015.
  • On prévoit que les charges de programmes seront supérieures de 0,4 milliard de dollars aux chiffres indiqués dans le budget de 2015, mais équivalentes aux prévisions du document Perspectives économiques et revue financière de l’Ontario 2015. Cette hausse résulte principalement du Fonds d’investissement vert, un paiement initial de 325 millions de dollars qui cible la réduction des émissions de gaz à effet de serre tout en stimulant l’économie et la création d’emplois.

Le gouvernement projette désormais un déficit de 4,3 milliards de dollars en 2016-2017 et un retour à l’équilibre budgétaire en 2017-2018 et 2018-2019.

  • Le déficit de 2016-2017 représente une amélioration de 0,5 milliard de dollars par rapport aux prévisions du budget de 2015.

La gestion de la dette de la province constitue un indicateur important de sa viabilité financière. On prévoit que le ratio de la dette nette au PIB atteindra un sommet de 39,6 % en 2015-2016 et se stabilisera en 2016-2017, pour ensuite commencer à diminuer en 2017-2018.

Le plan de l’Ontario pour équilibrer le budget donne des résultats :

  • L’Ontario demeure la province canadienne où les dépenses de programmes par habitant sont les plus basses.
  • Les charges de programmes ont diminué, s’établissant à 16,4 % du PIB en 2014-2015, soit un taux inférieur à celui de 17,9 % atteint en 2009-2010, et on s’attend à ce que ce taux passe à 15,0 % d’ici 2018-2019.
  • En instaurant des initiatives qui font en sorte que chacun paie sa juste part des taxes et impôts, l’Ontario a pu encaisser plus de 930 millions de dollars à ce jour, soit une augmentation de 330 millions de dollars par rapport aux prévisions du budget de 2015.

Description des graphiques

Plan de l’Ontario visant à éliminer le déficit

Ce graphique à barres compare les prévisions sur le déficit de l’Ontario à son rendement pour la période allant de 2009-2010 à 2018-2019. Il montre que l’Ontario a dépassé ses objectifs en matière de déficit chaque année entre 2009-2010 et 2014-2015. Il est maintenant prévu que le déficit de 2015-2016 sera de 5,7 milliards de dollars, soit une amélioration de 2,8 milliards de dollars par rapport au déficit de 8,5 milliards de dollars prévu dans le budget de 2015. En 2016-2017, le déficit de l’Ontario devrait s’établir à 4,3 milliards de dollars, soit 0,5 milliard de dollars de moins que le déficit de 4,8 milliards de dollars prévu dans le budget de 2015. Un budget équilibré est prévu pour l’Ontario en 2017-2018 et en 2018-2019. 

Retourner au graphique

Ratio de la dette nette au PIB et ratio du déficit accumulé au PIB

Le ratio de la dette nette au PIB de la province devrait atteindre un sommet de 39,6 % en 2015-2016. On s’attend à ce que le ratio du déficit accumulé au PIB se chiffre à 25,9 % au 31 mars 2016.

Retourner au graphique