: Budget de l’Ontario 2016 : Exposé budgétaire

[Sous réserve de modifications]

Introduction

Monsieur le Président, j’ai l’honneur de déposer le budget de l’Ontario de 2016.

D’entrée de jeu, je tiens à remercier toutes les merveilleuses personnes du ministère des Finances, ainsi que le personnel et nos collègues de l’Assemblée législative, pour l’excellent travail qu’ils ont accompli pour préparer un budget conçu pour favoriser la croissance de notre économie et créer des emplois.

Monsieur le Président, les personnes qui ont déjà participé à la préparation du budget le savent : ce n’est pas un processus excitant.

Mais je sais deux choses au sujet de nos fonctionnaires ontariens :

La première, c’est qu’ils savent que servir la population de l’Ontario est un privilège…

Et la seconde, c’est qu’ils sont heureux de faire ce qu’ils font.

Alors, merci à toutes et à tous.  

Monsieur le Président, nous n’attendons rien de moins en Ontario.

Parce que cette éthique professionnelle exceptionnelle, ce même esprit,  

Est présent dans les foyers et les entreprises partout en Ontario.

Non seulement les Ontariennes et Ontariens travaillent fort, nous travaillons intelligemment.

Nous examinons les défis qui se dressent devant nous… et nous les relevons.

Nous évaluons les occasions qui se présentent… et nous les saisissons.

C’est ce que nous faisons.

C’est pour cette raison que nos familles sont venues ici, que ce soit il y a un siècle…

Ou il y a quelques décennies, comme la mienne…

Ou il y a quelques semaines, comme les réfugiés qui fuient la Syrie…

Des personnes de partout dans le monde choisissent de vivre en Ontario…

Parce qu’ils savent qu’en Ontario…

Ce qui était vrai hier est encore vrai aujourd’hui :

Il y a de la place pour tout le monde.

De la place pour quiconque veut faire des affaires et se livrer à la concurrence.

De la place pour apprendre.

Et, surtout, de la place pour s’entraider.

Et je crois que, peu importe de quel côté de l’Assemblée nous sommes assis,

Nous sommes tous d’accord pour dire que ce dont l’Ontario a besoin,

Ce sont des emplois pour aujourd’hui… et pour demain.

Un pas de plus dans la bonne direction

Pendant la dernière récession mondiale, nous avons lancé un plan pluriannuel pour protéger les emplois, et investir dans les écoles, les hôpitaux, les routes et les transports en commun…

Un plan pour gérer les dépenses et renforcer l’économie.

Nous avons accompli ceci tout en bâtissant un Ontario à la fois empreint de compassion…  

Et compétitif. 

Nous savions que nous aurions à maîtriser et à gérer les dépenses, à trouver des économies…

Et à faire les investissements nécessaires pour faire progresser l’Ontario…

Pour protéger les emplois et en créer de nouveaux.

Tout en éliminant, petit à petit…

Patiemment…

Jour après jour…

Le déficit.

Par ailleurs, nous avons également choisi de soutenir les précieux services…

Comme la santé et l’éducation… qui nous permettent de rester compétitifs et soutiennent nos familles. 

Monsieur le Président, nous aurions pu faire d’autres choix.

D’aucuns auraient voulu nous voir sabrer les services essentiels, de façon inconsidérée…

Ce qui aurait nui aux services dont les Ontariennes et Ontariens avaient le plus besoin, au moment où ils en avaient le plus besoin.

Au lieu de couper… nous avons bâti, Monsieur le Président.

Nous avons gardé les gens au travail et nous avons bâti, pour le long terme.  

Nous avons bâti des hôpitaux… et des écoles…

Nous avons bâti des routes… et investi dans les transports en commun.

Nous avons bâti un système d’éducation exceptionnel.

Aujourd’hui… de la maternelle à l’université en passant par le collège et les programmes d’apprentissage, les élèves se préparent à occuper les emplois d’aujourd’hui et à saisir les occasions de demain.

Chacune et chacun de nous, Ontariennes et Ontariens, créons ces occasions ensemble.

Depuis 2009, nos entreprises et nos entrepreneurs ont contribué à créer plus de 600 000 nouveaux emplois nets…

Dont la vaste majorité sont des emplois à temps plein et bien rémunérés.

Qui plus est, l’Ontario s’apprête à créer 320 000 emplois de plus d’ici 2019.

Monsieur le Président, au total, l’Ontario aura créé bien au-dessus de 900 000 emplois en dix ans à peine.   
 
C’est plus d’emplois qu’il y a d’habitants dans la sixième ville en importance du Canada, la ville où j’habite, Mississauga.

Et ce n’est pas tout.

Nous avons créé un climat d’affaires et d’investissement parmi les plus concurrentiels en Amérique du Nord.

Et nous allons nous assurer que notre régime fiscal demeure concurrentiel.

Nous avons réduit de moitié le taux effectif marginal d’imposition pour les nouveaux investissements.

Et nous maintiendrons ce taux.  

Nous avons diminué le coût de faire des affaires en éliminant les tracasseries réglementaires. 

Et nous en ferons encore plus.

Lorsque les gens lancent une entreprise en Ontario… ils savent qu’ils peuvent compter sur une main-d’oeuvre talentueuse et hautement qualifiée.

Ces avantages solides, Monsieur le Président, sont importants dans un climat d’incertitude économique mondiale.

On prévoit que l’économie de l’Ontario connaîtra une croissance de 2,2 p. 100…

Ce qui fera de nous un chef de file pour ce qui est de la croissance économique et de la création d’emplois au Canada. 

Au cours des deux dernières années, nous avons attiré plus d’investissements directs étrangers que toute autre province canadienne ou que n’importe quel État américain.

Et ces investissements ont créé des emplois à plein temps très bien rémunérés pour les Ontariennes et Ontariens.  

Cependant, l’expérience nous a appris que l’économie mondiale peut s’essouffler très rapidement.

L’incertitude économique qui règne actuellement est tout de même porteuse de bonnes nouvelles pour l’Ontario.

La faiblesse de notre dollar…

Et la chute des prix du pétrole…

S’allient à la demande soutenue aux États-Unis et favorisent les exportations de l’Ontario.

Cependant, il ne faut pas s’attendre à ce que ces facteurs favorables demeurent avec nous.

Nous devons continuer à tracer notre propre voie.

C’est pourquoi nous maintenons le cap et continuons de mettre en oeuvre notre plan pour créer des emplois pour aujourd’hui… et pour demain.

Grâce à notre plan, nous soutenons les bons emplois aujourd’hui en investissant dans l’infrastructure…

Et dans une économie sobre en carbone propulsée par des entreprises innovantes, à forte croissance…

Et orientées vers les exportations.

Le plan prévoit des investissements dans les talents et les compétences des gens et leur capacité à obtenir et à créer les emplois de demain…

En améliorant l’accès aux études collégiales et universitaires.

Le plan aidera aussi tous les Ontariens et Ontariennes…

À bénéficier d’une retraite plus sûre.

Par ailleurs, Monsieur le Président, nous continuerons de développer un Ontario davantage empreint de compassion…

Et nous maintenons notre plan d’éliminer le déficit d’ici 2017-2018.

Investir dans les talents et les compétences des gens

Monsieur le Président, en 2010, nous avons lancé le programme de la maternelle et du jardin d’enfants à temps plein.

Nous nous étions alors dit que c’était la meilleure chose à faire pour bâtir un meilleur Ontario, un Ontario plus compétitif…

Parce que nous savions qu’en donnant à ces jeunes personnes la possibilité de partir du bon pied à ce moment crucial de leur vie…

Nous les mettions sur la voie de la réussite dans les années à venir.

Monsieur le Président, le programme de la maternelle et du jardin d’enfants célèbre son cinquième anniversaire cette année…

Et à chaque année qui passe, nos jeunes, nos enfants…

Acquièrent de nouvelles compétences et prennent plus d’assurance…

Se rapprochant des études postsecondaires et du marché du travail.

Tous les parents le savent : les enfants grandissent vite.

Un jour, nous les conduisons partout en auto…

Le lendemain, ils conduisent eux-mêmes pour se rendre à destination.

Il est donc temps, Monsieur le Président, d’envisager la suite des choses pour nos enfants. 

Nous nous sommes assurés que chaque enfant, quel que soit le revenu de sa famille, ait l’occasion de partir du bon pied dans la vie.

Maintenant, nous nous assurerons que chaque étudiant, quel que soit le revenu de sa famille, ait l’occasion de trouver un bon emploi.

Le genre d’emploi que l’on peut obtenir uniquement avec un diplôme d’études postsecondaires.

Nous savons que les personnes ayant un grade ou un diplôme peuvent s’attendre à gagner plus que les personnes qui n’en ont pas.

Nous savons aussi que les personnes provenant de familles à faible revenu ne poursuivent pas d’études postsecondaires autant que les autres…

Parce qu’elles pensent ne pas pouvoir se le permettre.

Et même si le taux de diplomation en Ontario est parmi les plus élevés au monde…

Il doit encore augmenter pour que l’Ontario soit encore plus prospère.

C’est pourquoi nous prenons des mesures pour rendre les études postsecondaires plus abordables pour plus d’étudiantes et d’étudiants.

Nous réorganisons le régime d’aide financière pour le rendre moins complexe et plus facile d’accès.

Les étudiants et étudiantes recevraient une aide équivalente ou supérieure à celle accordée sous le régime actuel de la Bourse d’études de l’Ontario.

Plus de 50 p. 100 des étudiantes et des étudiants provenant de familles ayant un revenu de 83 000 $ ou moins recevront des subventions supérieures aux frais de scolarité moyens.

Les étudiantes et étudiants collégiaux et universitaires provenant de familles dont le revenu familial est inférieur à 50 000 $ seront exemptés des frais de scolarité moyens.

Monsieur le Président, j’annonce avec plaisir que ces étudiantes et étudiants n’auront pas de dette d’études provinciale. 

Notre plan accroît l’accès pour tout le monde, et profite à la classe moyenne.

Cela signifie que plus de jeunes seront plus scolarisés…

Mieux préparés à travailler…

Ainsi, plus de jeunes seront à même de fournir une meilleure qualité de vie à leur propre famille.

C’est un investissement dans leur avenir.

Monsieur le Président, nous faisons un autre investissement dont nous sommes fiers.

Notre système de santé public, de grande qualité, est également un avantage compétitif important pour l’Ontario…

Et une source de réconfort pour nos familles.

Au cours des dernières années, l’Ontario a réussi non seulement à maîtriser la croissance des dépenses en santé…

Nous avons également été des chefs de file dans la prestation viable de soins de santé de qualité.

En 2016-2017, la province augmentera son financement pour les hôpitaux de 345 millions de dollars, ce qui comprendra la première augmentation des budgets de base des hôpitaux en cinq ans.

Par ailleurs, nous maintenons notre engagement d’accroître le financement des soins à domicile et dans la collectivité…

À hauteur de 250 millions de dollars par année au cours des deux prochaines années.

L’Ontario prévoit également d’offrir le vaccin contre le zona aux personnes âgées de 65 à 70 ans admissibles…

Gratuitement.

Cette mesure réduira d’environ 170 $ les coûts pour ces personnes âgées, ce qui facilitera leur quotidien.

Elle permettra de réduire les visites aux services des urgences et les séjours à l’hôpital.

Cette approche équilibrée permet à l’Ontario de faire des progrès…

Et de protéger nos soins de santé de grande qualité. 

Bâtir l’infrastructure de demain dès maintenant

Monsieur le Président,

Nous allons tous quelque part…

À un rendez-vous en matinée…

Ou à la garderie en fin de journée.

À l’instar de nombreuses autres personnes, je fais la navette tous les jours…

Et je pense que je parle au nom de tous les navetteurs lorsque je dis…

Que nous préférerions passer moins de temps à regarder les familles en bonshommes d’allumettes sur les autocollants dans la vitre arrière de l’auto devant nous…

Et plus de temps avec notre propre famille.

C’est pourquoi nous nous engageons à investir 160 milliards de dollars sur 12 ans…

Dans l’infrastructure publique.

Cet engagement est plus grand que celui que nous avons pris dans l’exposé d’automne…

Et l’investissement le plus important du genre dans l’histoire de notre province.

Des investissements stratégiques dans l’infrastructure stimulent la croissance économique et créent des emplois.

Les investissements stratégiques dans l’infrastructure permettent de déplacer les gens plus rapidement et en toute sécurité…

Et les investissements stratégiques dans l’infrastructure permettent de transporter les marchandises vers les marchés de façon plus compétitive.

Par l’entremise du plan Faire progresser l’Ontario, nous bâtissons le Service ferroviaire express régional GO…

Qui quadruplera le nombre de trajets par semaine, qui passera d’environ 1 500 à 6 000.

Nos partenaires municipaux nous ont dit que le Fonds ontarien pour l’infrastructure communautaire…

Est essentiel pour les aider à bâtir l’infrastructure critique dont ils ont besoin pour prospérer et être compétitifs.

Par conséquent, Monsieur le Président,

J’ai le plaisir d’annoncer que nous augmentons la valeur de ce fonds pour le faire passer à 300 millions de dollars par année d’ici 2018-2019…

Pour soutenir des projets dans les collectivités ayant une population de moins de 100 000 habitants.

Monsieur le Président, ce sont des investissements cruciaux dans les emplois d’aujourd’hui et de demain.

Ce sont des investissements qui favorisent la circulation des Ontariennes et des Ontariens…

Ce sont des investissements qui contribuent à la croissance de notre économie.

Qui plus est, sur 10 ans, nous investirons 11 milliards de dollars pour améliorer l’état de nos écoles…

Et 12 milliards de dollars dans les hôpitaux.

Monsieur le Président, les investissements record que nous faisons dans les routes, les transports en commun, les écoles et les hôpitaux… 

Créeront des emplois pour aujourd’hui…

Et soutiendront des emplois pour demain…

Renforceront notre province… et amélioreront la qualité de vie des familles ontariennes.

Comme vous le savez, en novembre 2015, la province a fait le premier appel public à l’épargne de Hydro One…

Qui a suscité un vif intérêt parmi les investisseurs.

Nous demeurons en voie de générer 5,7 milliards de dollars…

En dégageant la valeur de nos actifs au fil du temps…

Et en réinvestissant les fonds dans les transports en commun et d’autres éléments d’infrastructure en Ontario…

Pour créer encore plus d’actifs et générer de meilleurs rendements.

Promouvoir un climat d’affaires plus innovateur et dynamique

Monsieur le Président, malgré l’incertitude qui règne actuellement dans l’économie mondiale…

Les perspectives de l’Ontario sont plus positives que dans bien d’autres territoires.

Le mois dernier, un représentant de la Banque TD déclarait que l’Ontario peut s’attendre à une robuste croissance économique en 2016…

Alimentée par de solides secteurs de la fabrication et des exportations.

Nous voulons maintenir cette croissance, Monsieur le Président…

Et même l’améliorer.

Nous voulons être des chefs de file mondiaux… grâce à un climat d’affaires innovateur et dynamique.

Nous allons de l’avant avec l’Initiative pour la croissance des entreprises prévue dans l’exposé économique de l’automne.

Cette initiative favorisera une innovation accrue dans l’économie ontarienne…

Elle aidera les petites et moyennes entreprises à prendre de l’essor et à devenir ainsi des chefs de file mondiaux.

L’Initiative pour la croissance des entreprises modernisera le système réglementaire et réduira encore davantage le coût de faire des affaires…

Pour aller plus loin que ce que nous avions déjà fait.

Par exemple, cette initiative a donné lieu au consortium pour la fabrication de pointe avec trois universités : Western, Waterloo et McMaster.

Ce partenariat collaborera avec des fabricants à des projets de recherche industrielle à long terme…

Pour faire de l’Ontario un chef de file dans les produits comme les composantes et les appareils numériques.

Investir dans une économie sobre en carbone

Monsieur le Président, la lutte mondiale contre le changement climatique présente également de nouvelles possibilités pour l’économie et les emplois en Ontario.

Le changement climatique impose déjà des coûts à la population de l’Ontario. 

Nous savons bien que le coût financier augmentera au cours du siècle prochain.

Et nous savons que, malgré les défis environnementaux entraînés par le changement climatique…

S’engager dans cette lutte crée un potentiel économique.

L’Ontario a développé les compétences, le talent et l’innovation nécessaires pour devenir un modèle de croissance et de prospérité durables.

Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et attendre que d’autres prennent les rênes.

Ce n’est pas ainsi qu’on agit en Ontario. 

Monsieur le Président, bien peu de gens savent que la première exploitation commerciale d’un puits de pétrole a eu lieu en Ontario en 1858, dans le village de Oil Springs, dans le comté de Lambton.

Plus de 150 ans plus tard, nous sommes encore un chef de file. Mais cette fois, dans une autre direction.

Il y a 10 ans, l’Ontario a commencé à transformer son économie axée sur le carbone…

En annonçant la plus importante initiative de réduction des émissions de gaz à effet de serre du genre en Amérique du Nord…

En fermant nos centrales au charbon.

Il y a 10 ans à peine, ces centrales produisaient le quart de notre électricité, et plus rien aujourd’hui.

En 2005, nous avons eu plus de 50 journées de smog.

Depuis la fermeture de la dernière centrale au charbon de l’Ontario en 2014, nous n’en avons eu aucune.

Nos citoyens respirent mieux…

Notre air est plus pur…

Notre électricité est plus verte…

Et ailleurs dans le monde, on prend acte de notre leadership en matière de technologie propre.

L’Ontario abrite plus du tiers des compagnies de technologie propre au Canada.

Tout cela se traduit par des emplois pour aujourd’hui…

Et des emplois pour demain…

Ce qui nous confère un avantage concurrentiel sur d’autres endroits qui ont décidé de reporter aux calendes grecques leurs efforts de réduction des émissions.

N’en doutons pas un instant, Monsieur le Président…

C’est cela, la voie de l’avenir où s’est engagée l’économie mondiale.

L’Ontario a été une des premières collectivités publiques a éliminer le charbon…

Parmi les premières à adopter les technologies propres…

Et nous serons l’un des premiers à franchir la prochaine étape en matière de durabilité de l’environnement, d’innovation et de croissance économique.

L’Ontario propose de se doter d’un régime de plafonnement et d’échange.

Aux termes de ce régime, l’Ontario plafonnerait la quantité de gaz à effet de serre que les entreprises et les institutions peuvent émettre.

Les entreprises pourraient réagir en investissant dans les technologies propres pour devenir plus efficaces, en consommant moins de combustibles fossiles ou en achetant des crédits de carbone supplémentaires.

Monsieur le Président, tous les produits du régime de plafonnement et d’échange, soit jusqu’à 1,9 milliard de dollars par année…

Seront investis afin de réduire davantage la pollution et les émissions de gaz à effet de serre…

Pour faire en sorte que nos enfants, et les générations à venir, respirent un air pur.

L’Ontario investit dans l’économie mondiale sobre en carbone.

Nous en profiterons sur les plans de l’économie et de l’emploi…

Et les entreprises de technologies propres de l’Ontario prospéreront.

Par l’entremise du Fonds d’investissement vert annoncé récemment…

L’Ontario stimulera également l’investissement et l’innovation dans la technologie propre…

Afin d’aider les gros émetteurs qui, à cause de certains obstacles, ont de la difficulté à réduire leurs émissions de GES.

Monsieur le Président, l’Ontario réduira ses émissions de gaz à effet de serre,

Et orientera ressources et investissements pour s’assurer que les entreprises et les ménages prospèrent durant la transition vers une économie sobre en carbone.

Le plafonnement et l’échange créeront un environnement d’affaires encore plus dynamique et innovateur…

Avec des emplois pour aujourd’hui…

Et des emplois pour demain.

Réduire le déficit d’épargne-retraite 

Monsieur le Président, le plan de l’Ontario vise également à renforcer la sécurité à la retraite.

Il faut rendre à César ce qui revient à César…

Car c’est grâce au leadership et à la vision de la première ministre Kathleen Wynne…

Que le Régime de retraite de la province de l’Ontario aidera à combler le déficit d’épargne-retraite pour des millions de personnes qui ne bénéficient pas de la sécurité offerte par un régime de retraite d’employeur.

Et grâce au travail acharné de notre collègue Mitzie Hunter…

Nous avons fait du RRPO un élément majeur de notre plan économique.

Nous croyons que chaque travailleur ontarien mérite une retraite sûre.

Nous inscrirons les employeurs au RRPO à compter de janvier prochain, et nous commencerons à percevoir les contributions en janvier 2018.

Et nous commencerons à verser des prestations de retraite en 2022.

Nous collaborons avec le gouvernement fédéral et les gouvernements des autres provinces…

Afin de trouver des solutions pour atteindre les objectifs du RRPO dans le cadre d’un RPC bonifié.

Chose encore plus importante, Monsieur le Président, notre plan signifie que de plus en plus d’Ontariennes et d’Ontariens bénéficieront d’une retraite plus sûre, ce qui renforcera d’autant l’économie de la province.

Un Ontario plus empreint de compassion

Monsieur le Président, l’Ontario continue de créer une société équitable. 

Cela inclut la sécurité du revenu de retraite, car une société juste inclut la sécurité du revenu global.

Le budget de cette année continue d’améliorer les mécanismes de soutien qui aident les gens à se soustraire à la pauvreté.

Nous nous penchons directement sur les conséquences des changements que subit le marché du travail et aidons les plus vulnérables.

Nous augmentons également les taux d’aide sociale de 1,5 p. cent pour les prestataires du programme Ontario au travail…

Ainsi que les personnes qui comptent sur le Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées.

Monsieur le Président, je suis fier d’annoncer que nous collaborerons avec les collectivités et les chercheurs afin de mettre au point un projet pilote portant sur le revenu de base.

Nous investissons 178 millions de dollars au cours des trois prochaines années dans le cadre de notre Stratégie à long terme de logement abordable afin de soutenir l’objectif de mettre fin à l’itinérance chronique.

Parce qu’avoir un toit au-dessus de la tête, c’est un droit pour chacun.

Nous lançons de nouvelles initiatives progressistes comme la stratégie à long terme pour mettre fin à la violence faite aux femmes autochtones…

Parce que tout le monde mérite d’être en sécurité.

Et en donnant suite aux recommandations de la Commission de vérité et réconciliation du Canada…

Nous améliorerons les conditions sociales et les perspectives économiques des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

Monsieur le Président, il est important de noter que le budget que nous déposons aujourd’hui…

Est le produit de nombreuses consultations en profondeur menées auprès de dizaines de milliers de gens vivant dans toutes les régions de notre belle province.

Notre plateforme interactive Parlons budget a permis aux gens d’intervenir, de voter et de commenter en temps réel.

Bon nombre de leurs idées figurent dans ce plan.

Mes collègues du Comité permanent des finances et des affaires économiques me disent…

Qu’à chacune des consultations… 

Ils ont entendu des familles, des groupes communautaires et des organismes de santé…

Raconter ce que nous devons faire pour aider nos aînés et les personnes plus frêles…

À vivre dans la dignité…

Et nous dire ce qu’il faut faire pour améliorer les soins palliatifs ainsi que les soins de fin de vie.

C’est pourquoi dans ce budget, nous allons élargir les soins en maison de soins palliatifs.

Monsieur le Président, une grande partie de ce travail de pionnier a été accompli par l’un des Ontariens les plus généreux que je connaisse…

Un homme dont la propre expérience avec les soins de fin de vie de son père l’a inspiré à aider les autres.

Merci au député John Fraser.

Faciliter le quotidien

Monsieur le Président, un Ontario qui fait preuve de compassion aide également à faciliter la vie de tous les jours de ses citoyens et de leur famille.

Nous avons pris des mesures pour que les taux d’assurances baissent, au lieu d’augmenter.

Nous éliminerons les frais de 30 $ d’Air pur Ontario.

Et nous réduisons les frais de stationnement des hôpitaux.

La maternelle et le jardin d’enfants à temps plein aident les familles à gérer leur temps et les frais de garderie…

Et, bien entendu, donnent à nos enfants le meilleur départ possible dans la vie.

Du primaire au secondaire, et tout au long de leur cheminement au collège et à l’université…

Nous offrons davantage de souplesse et de choix aux étudiants…

En continuant à élargir l’accès à l’apprentissage en ligne par l’entremise d’eCampusOntario.

Monsieur le Président, nous avons également recours à la technologie pour faciliter l’utilisation des services publics.

D’ici 2018, les gens pourront utiliser un service en ligne pour renouveler leur carte Santé.

Et n’oublions pas que nous avons augmenté le choix et la commodité en permettant aux épiceries de vendre de la bière…

Et plus récemment, nous avons commencé à autoriser la vente de vin dans les épiceries.

Un Ontario plus fort et un Canada plus fort

Monsieur le Président, des années durant, nous avons demandé au gouvernement fédéral d’agir à titre de partenaire motivé et actif pour créer un Ontario fort…

Car l’Ontario demeure au coeur de l’économie canadienne.

Et nous avons toujours fait notre part pour nous assurer que notre province et notre pays demeurent forts.

C’est pourquoi nous sommes encouragés, Monsieur le Président, par le fait que le nouveau gouvernement du Canada à Ottawa…

Ainsi que notre nouveau premier ministre, ont montré leur volonté de bâtir l’économie de l’Ontario…

Et il nous tarde de renforcer ce partenariat.

Alors que le Canada célèbre ses 150 ans, notre province tiendra des événements reconnaissant la fierté de notre héritage et de nos racines.

Nous célébrerons le talent local et explorerons notre histoire…

Afin d’apprécier la diversité de nos communautés autochtone et francophone…

Ainsi que de nos très nombreuses communautés culturelles…

Qui, toutes ensemble, font de l’Ontario un excellent endroit où vivre.

Une gestion financière rigoureuse

Monsieur le Président, j’ai indiqué que notre plan de l’Ontario a été longuement mûri…

Et que nous continuerons de réduire le déficit.

Aujourd’hui, nous entamons la dernière ligne droite.

Grâce à un travail acharné et à une discipline de tous les instants, l’Ontario demeure la province où les dépenses de programmes par habitant sont les moins élevées au Canada.

Le ratio de la dette nette au PIB, une mesure importante des résultats financiers de l’Ontario…

Devrait atteindre 39,6 p. 100 en 2015-2016, puis se stabiliser.

Il s’améliorera dès 2017-2018 pour atteindre notre objectif de 27 p. 100.

Notre plan constitue une approche équilibrée entre les investissements stratégiques et la gestion des dépenses.

Ces résultats illustrent le travail acharné de la vice-première ministre Deb Matthews et de l’équipe du Conseil du Trésor, à mesure que nous examinons sans relâche comment chaque dollar des contribuables est dépensé…

Ligne par ligne…

Afin d’améliorer les résultats qui soutiennent les services publics clés sur lesquels comptent les familles et d’assurer l’optimisation des deniers publics consacrés aux programmes et aux services.

Cela a aidé à améliorer le rendement et le plan financier.

Nous prévoyons un déficit de 5,7 milliards de dollars en 2015-2016…

Qui sera réduit davantage et sera ramené à 4,3 milliards de dollars en 2016-2017.

Monsieur le Président, ce sera le dernier déficit avant qu’il ne soit complètement éliminé en 2017-2018.

Nous équilibrerons le budget.

Conclusion

Monsieur le Président…

L’Ontario a bien des raisons d’être fier.

Notre milieu naturel…

Notre qualité de vie…

Nos villes…

Nos campagnes.

Nous cultivons et produisons certains des meilleurs aliments au monde…

Brassons d’excellentes bières et créons des vins remarquables.

Nos industries de haute technologie et d’écotechnologie ouvrent la voie pour le reste du monde…

Nos banques sont parmi les institutions les plus solides et les plus fiables au monde…

Pendant des centaines d’années… l’industrie minière, manufacturière et agricole de l’Ontario… les découvertes faites ici… ont fait plus que nous apporter richesse et prospérité…

Elles ont amélioré la vie de millions de gens partout au monde.

Nous avons bien des raisons d’être fiers.

Et par-dessus tout… notre plus grande ressource…

Notre meilleur atout dans une économie mondialement concurrentielle a toujours été…

Et sera toujours, nos citoyens.

Notre gouvernement demeure donc engagé… d’abord et avant tout… envers nos gens.

Il veille à s’assurer que chacun de nous a ce qu’il faut pour livrer concurrence et réussir…

Mais qui plus est…

Nous avons ce qu’il faut… pour bâtir un avenir brillant.

Des gens brillants qui créent des emplois aujourd’hui… et des emplois pour demain.

Merci, Monsieur le Président